Les nouveaux outils à disposition des auteurs

Pour cette deuxième année le séminaire Ebook s’organise autour de trois  sous-thématiques, plus ciblées, dont la deuxième est :

Les nouveaux outils à disposition des auteurs et les conséquences de leur emploi sur la filière d’une part et sur la production de l’autre

Les dispositifs de publication numériques sont une occasion, ou une contrainte pour les auteurs de nouveaux outils d’écriture et de mise en forme numérique (qui vont jusqu’à la 3D) pour lesquels ils doivent mettre en œuvre des formes narratives spécifiques. Il s’agit finalement pour eux d’inventer les contenus caractéristiques de cette nouvelle forme d’écriture et de lecture. C’est donc à l’habilité et au génie de l’auteur d’exploiter  les deux modalités à l’œuvre dans l’augmentation des œuvres (multimédia et interactif) au bénéfice du récit, de la narration, et c’est bien là que se situe l’enjeu fondamental de la création. En effet, la chaîne de l’édition, devenue numérique, et la version papier n’existe qu’à la fin de celle-ci. Par contre les dispositifs de publication qui d’une part, permettent de créer directement en numérique et de lire en numérique d’autre part, changent la donne. Dans ce contexte culturel fait de numérique, d’écrans et de convergence (pas seulement technologique mais également de contenus et de médias), certains auteurs de BD par exemple, plus portés vers l’innovation, se servent des dispositifs et outils présents pour « Réinventer la BD ». L’auteur, Scott McCloud questionne, dans cet ouvrage paru en 2002, le futur de la BD croisée avec Internet et la création numérique ; il propose des BD expérimentales sur son site d’ailleurs (http://scottmccloud.com/).

Les récits et les formes de récits se transforment alors pour produire des livres numériques, pensés, créés en relation avec les possibilités actuelles de génération et de lecture. Ce sont ces évolutions faites de tentatives, d’échec, de facilitateurs et de freins que nous souhaitons saisir mais uniquement chez les auteurs professionnels, qui vivent de leur art,  laissant de côté les pratiques amateurs. Analyser les mutations de ces pratiques professionnelles artistiques inclut d’analyser les usages des lecteurs et leur appropriation de ces nouvelles modalités de lecture.