Séance séminaire Ebook AN4 du 2 mars 2015

La séance du séminaire Ebook – Pratiques et usages d’écrans : « Les plateformes de diffusion du livre numérique : qualifier les médiations » sous la Direction de Françoise PAQUIENSEGUY – SciencesPo-Lyon et de Julia BONACCORSI – Icom – Lyon2, a eu lieu le lundi 2 mars 2015, dans les locaux de l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS au 20, rue Berbier-du-Mets, Paris 13ème, de 16h à 19h.

P1010667

Nous avons eu le plaisir d’écouter deux interventions :

La première :

« Pratiques « illégales » de partage et de téléchargement de livres numériques : Retours sur la naissance de nouveaux espaces de médiation » par Fabrice Pirolli (MCF en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de bourgogne, Laboratoire CIMEOS (EA-4177)).
Résumé de l’intervention

L’émergence du numérique dans l’univers du livre pose immanquablement la question de la reproductibilité et de la diffusion des œuvres dématérialisées. Il refaçonne profondément les usages en ouvrant notamment la possibilité de dissocier le contenu informationnel — les œuvres – de la matérialité des dispositifs permettant d’y accéder. De nouveaux modes de stockage et de diffusion des contenus concourent à l’immersion progressive du livre, et en particulier du roman, dans l’univers du Warez et du téléchargement illégal. Bien que n’étant pas totalement nouvelle cette évolution nous semble prendre ces dernières années une ampleur inédite. Aussi nous proposons une réflexion théorique portant sur l’évolution des pratiques de piratage de livres numériques ainsi que sur les enjeux idéologiques et économiques sous-jacents. Nous nous intéresserons également au rôle que peuvent jouer les communautés de partage de livres piratés, notamment en matière de médiation. Enfin nous mettrons en exergue certaines spécificités du livre sur cette question par rapport à d’autres types de biens culturels.

Télécharger la présentation de l’intervention

Biographie

Fabrice Pirolli est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université de Bourgogne, enseignant à l’IUT de Dijon et chercheur au laboratoire CIMEOS, EA 4177. Ses thématiques de recherche concernent principalement les usages des TICN et leurs effets sur les pratiques professionnelles, notamment dans le domaine de l’information-documentation. Il s’intéresse également aux pratiques informationnelles des usagers de systèmes d’information ainsi qu’aux modalités de représentation et de médiation des savoirs en ligne.

P1010666

La seconde :

« Le secteur des beaux livres : prédominance de l’objet-livre face aux expérimentations d’édition numérique » par Sylvie Bosser (MCF en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris 8, Laboratoire CEMTI (EA-3388)).

Résumé de l’intervention

Si les catalogues d’exposition font désormais régulièrement l’objet d’une publication qui se trouve, pour un certain nombre, enrichie, l’examen du secteur des beaux livres laisse à penser que ce dernier en est encore, quant à lui, au stade de l’expérimentation. On s’attachera ici à dégager un premier bilan d’initiatives menées dans un secteur où la forme, c’est-à-dire l’objet-livre, reste encore nettement consubstantielle au fond. Ce travail s’inscrit dans un projet du labex Arts-H2H de Paris 8 intitulé : « Catalogues d’exposition augmentés : zones de test » dirigé par Alexandra Saemmer. Le projet du labex s’intéresse en priorité aux catalogues d’exposition augmentés ou enrichis. Dans ce cadre, il nous a semblé intéressant d’élargir la réflexion au secteur des beaux livres, secteur dans lequel prennent place les catalogues d’exposition qui représentent plus de la moitié des meilleures ventes du rayon beau livre.

Télécharger la présentation de l’intervention

Biographie

Sylvie Bosser est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris8 et chercheuse au laboratoire CEMTI (EA-3388). Elle s’intéresse à la sociologie de la traduction et aux stratégies numériques des éditeurs de littérature. Elle participe au projet du labex Arts-H2H de Paris 8 « Catalogues d’exposition augmentés : zones de test » dirigé par Alexandra Saemmer.

P1010677

Françoise Paquienséguy  a animé cette séance.

Télécharger le résumé de la séance

Inscription gratuite mais obligatoire pour chaque séance auprès de mathilde.miguet@univ-nantes.fr

Au plaisir de vous retrouver  le 18 mai !

Françoise Paquienséguy – Julia Bonaccorsi – Mathilde Miguet

logos AN4