Séance du 17 mars 2014

arc

Co-organisée par Sylvie Bosser (Cemti) et Françoise Paquienséguy (Elico), la séance du séminaire Ebook AN3, à eu lieu le 17 mars 2014 de 16h à 19h dans les locaux de la librairie Vrin, où nous avons été accueillis et hébergés par les Éditions des Archives Contemporaines, situées au 71, rue Saint-Jacques dans le 5ème.

Nous avons entendu deux intervenants :

Etienne Candel

Maître de conférences au Celsa et chercheur au Groupe de recherches interdisciplinaires sur les processus d’information et de communication. Depuis sa thèse soutenue en 2007 en Sciences de l’information et de la communication, il travaille sur les réécritures des médiations sociales et culturelles sur Internet et sur les représentations de l’accès aux savoirs.

« Penser le devenir des médiations littéraires – les formes et discours du littéraire comme constructions sur Internet »

Penser le devenir et le destin du livre dans l’état actuel du social et des techniques impose de comprendre comment les communications sur cet objet le conditionnent, le déterminent, le transfigurent. La communication présentée ici visera à montrer comment se compose, aujourd’hui, le discours sur le livre dans ses cadres numériques de communication. On étudiera en particulier comment se crée une figure du lecteur, comment elle se détermine en médiation du littéraire, comment elle convoque, comme un contexte symbolique et un ferment discursif, des images de la lecture, des imaginaires de la participation, des formes du partage et de la discussion autour du livre… ce dernier objet restant, d’une façon générale, un signe plutôt qu’un objet, un référent imaginaire plutôt qu’une matérialité effective.

Nous ensuite le plaisir d’écouter Benoît Epron.

Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication et directeur de la recherche au Département des études et de la recherche à l’Enssib, Benoît Epron travaille sur l’édition numérique, les enjeux stratégiques de l’édition scientifique et universitaire.

« Projet Calliopê – Usages des dispositifs numériques de lecture en bibliothèque »

Ce projet de recherche vise à appréhender la réception d’une offre par les usagers (étudiants, personnels des bibliothèques, enseignants-chercheurs), tant au niveau des terminaux mobiles prêtés que de leur adéquation à l’offre de contenus éditoriaux. En partenariat avec la bibliothèque de l’Enssib, spécialisée en sciences de l’information et en bibliothéconomie, et suite à la création d’une étagère numérique, l’équipe de recherche ELICO a mené une expérimentation de prêts de dispositifs pour tenter de répondre aux questions suivantes :

–       quelle perception les usagers ont-ils de ce type d’offre ?

–       comment s’approprient-ils les contenus ?

–       existe-t-il des dispositifs privilégiés par type de contenu ?

Il s’agit à terme de définir ce que pourrait être une offre numérique pertinente pour une bibliothèque spécialisée et de proposer des préconisations opératoires concernant sa mise en place.

Télécharger le résumé de la séance

Françoise Paquienséguy & l’équipe du séminaire

Les Editions des Archives contemporaines

 

Plan d’accès au lieu du séminaire :

 

https://maps.google.fr/maps?oe=utf-8&client=firefox-a&q=71+rue+st+jacques+paris&ie=UTF-8&hq=&hnear=0x47e671e76a093ae7:0xe27ee44076712ded,71+Rue+Saint-Jacques,+75005+Paris&gl=fr&ei=VRNhUpHNEojUtQbayoDwDg&ved=0CDAQ8gEwAA

Partenaires :

EAC

cerilac