Séance du 3 février 2014

arc

Co-organisée par Sylvie Bosser (Cemti) et Françoise Paquienséguy (Elico), la séance du séminaire Ebook AN3, a eu lieu le 3 février 2014 de 16h à 19h dans les locaux de la librairie Vrin où nous sommes accueillis et hébergés par les Éditions des Archives Contemporaines, au 71, rue Saint-Jacques dans le 5ème.

Nous avons entendu Pierre-Jean Benghozi et Elisa Salvador :

20140203_162114

«La recherche et développement dans le secteur de l’édition numérique »

Les industries créatives ont suscité un intérêt de plus en plus croissant ces dernières années. La littérature scientifique dans ce domaine est en croissance et plusieurs gouvernements locaux ont  commandé des rapports et des documents de travail pour enquêter sur  les futures orientations stratégiques de leurs politiques. Néanmoins, très peu d’études sont focalisées sur un nouveau sujet comme l’innovation technologique. Dans les industries créatives, l’innovation est en général considérée à partir d’un point de vue unique : un moyen de développer de nouveaux contenus créatifs. Cependant, une question très importante est étonnement négligée à la fois dans la littérature scientifique et dans les rapports officiels : il s’agit des innovations technologiques et, donc, des  caractéristiques et de la gestion de la R&D dans les industries créatives. Dans ce contexte, la présente intervention vise à comprendre où se situe la R&D dans les secteurs culturels, quels acteurs économiques la prennent en charge, où ils sont localisés dans la chaîne de  valeur, comment ils s’articulent avec les producteurs de contenu. Cette réflexion se focalise sur le secteur de l’édition. Une analyse systématique des développements de la R&D et de la technologie du livre numérique a été réalisée et complétée par des entretiens en face-à-face dans une sélection d’études de cas. La méthode fournit une cartographie originale de la chaîne de valeur. Ce cadre permet de comprendre le nouvel écosystème numérique du secteur de l’édition, ainsi que les stratégies d’investissement réalisées par les maisons d’édition concernant les partenariats en R&D et les nouvelles innovations technologiques.

Ancien élève de l’école Polytechnique, titulaire  d’un doctorat et d’une HDR en économie de l’Université Paris Dauphine,  Pierre-Jean Benghozi est directeur de recherche au CNRS et professeur  à l’École polytechnique. Jusqu’à sa nomination, il y dirigeait le pôle  de recherche en économie et gestion et y était responsable de la  chaire innovation et régulation des services numériques qu’il avait  contribué à fonder. Il a également enseigné dans plusieurs grandes universités parisiennes et étrangères.  Pierre-Jean Benghozi a développé, en précurseur, une équipe de  recherche sur l’entreprise et l’économie numérique ainsi que sur les  industries de contenus. Ses travaux de recherche ont porté plus  spécifiquement sur le développement et l’usage des TIC dans les  grandes organisations ainsi que l’analyse des chaînes de valeur et des  modèles d’affaires associés aux marchés du commerce électronique,  notamment dans les industries créatives. Pierre-Jean Benghozi est  l’auteur de nombreuses publications et ouvrages sur ces questions, en  France et à l’étranger.

Elisa Salvador est, depuis 2012, chercheuse associée de la Chaire Innovation et Régulation des Services Numériques de l’Ecole  Polytechnique (Paris, Centre de Recherche en Gestion, PREG-CRG, UMR  7176 Ecole Polytechnique – CNRS). Elle est titulaire d’un Doctorat en  “Analyse Comparée du Droit, Économie et Institutions” (IEL, PhD  Programme International), Université de Turin, Italie : “Les entreprises spin-off de recherche en Italie” (2010). Elle a travaillé pour le Centre National de la Recherche italien (CNR, 2001-2007) sur plusieurs projets relatifs aux politiques d’innovation, les PME, les pôles technologiques. En 2005 elle a reçu le Prix du Centre National de la Recherche italien (CNR) sur le thème « Promotion de la recherche 2005-Projet pour les Jeunes Chercheurs ». Son projet portait sur  “Le financement des entreprises spin-off de recherche : une analyse  du cas italien”. Elle a travaillé récemment pour l’Ecole Polytechnique de Turin (Italie) sur le projet européen “Open Innovation in Alpine SMEs  (OPEN-ALPS)”; elle a aussi travaillé avec la Chaire Entrepreneuriat  (ESCP Europe Business School) et le Centre d’Etudes et de Recherche Amérique Latine Europe de la ESCP Europe Business School. Ses travaux  actuels portent sur la R&D et l’innovation dans les industries  culturelles et créatives. Elle a publié plusieurs articles scientifiques sur les entreprises spin-off de recherche, les parcs  scientifiques, les incubateurs et les PME.

• Nous avons également le plaisir d’accueillir pour cette séance Marie Sepchat, directrice des Presses Electroniques de France, ainsi que Simon Duflos, chef de projet web de cette maison d’édition :

« La stratégie des Presses Electroniques de France »

A la fois éditeur et libraire, les Presses Electroniques de France ont lancé leur application iPad / iPhone et leur site internet fin 2013. Elles proposent cinq collections thématiques – cinéma, théâtre, poésie, université, livres d’art – cinq propositions éditoriales distinctes pour une expérience de lecture d’un nouveau genre : des offres de contenus artistiques et éducatifs, l’accès à des œuvres introuvables sur support numérique, une éditorialisation riche, des outils de navigation, de recommandation et de lecture performants. Un catalogue qui s’adresse au grand public et aux amateurs de chacune des disciplines, aux universitaires et aux élèves du secondaire. Le tout dans une esthétique des plus élégantes, propice au confort de lecture. À travers la spécificité des collections, la qualité de l’édition et une politique de prix attractifs, l’ambition des Presses Electroniques de France est d’accompagner les lecteurs dans la transition vers le numérique.

Soutenues par le Centre national du cinéma et de l’image animée, Oséo et le Centre national du livre, les Presses Electroniques de France s’engagent pour une valorisation du patrimoine culturel, de la création contemporaine mais aussi de la recherche.

20140203_170954

Interventions qui ont été suivies d’un échange avec les participants et d’un pot convivial.
Télécharger le compte-rendu de la séance

Partenaires :

EAC

cerilac