Séance du 13 janvier 2014

arc
Co-organisée par Sylvie Bosser (cemti) et Françoise Paquienséguy (Elico), la troisième séance du séminaire Ebook AN3, à eu lieu le 13 janvier 2014 de 16h à 19h dans les locaux de la librairie Vrin où nous sommes accueilli et hébergé par les Éditions des Archives Contemporaines, situés au 71, rue Saint-Jacques dans le 5ème.
Nous avons entendu une intervention de Laurent Collet, enseignant-chercheur à l’Université de Toulon-Var et membre du laboratoire I3M, intitulée :
   Les institutions du livre face à la « Culture numérique » des « Digital natives »

« Nous devons refuser les allant-de-soi, qui voudraient que ces jeunes, nés avec des ordinateurs et des dispositifs numériques, et donc utilisateurs intensifs du numérique, soient de facto des utilisateurs éclairés, habiles et conscients des ressources numériques. Pour autant, la « culture numérique »  des « Digital Natives » est avancée pour repenser des politiques publiques d’accès à la culture et à la connaissance. Par exemple, les bibliothèques sont confrontées depuis de nombreuses années aux enjeux de l’informatisation de leurs activités d’archivage, de catalogage et de gestion des prêts et maintenant doivent réfléchir à une offre en livres numériques.

L’exposé commencera par la présentation d’une enquête menée en région Paca  (Var) sur la culture numérique des jeunes de 16 à 24 ans. Cette étude nous aide à considérer de façon plus fine et plus nuancée la population des 16-24 ans, et de dépasser le portait souvent trop caricatural que l’on pourrait faire des « Digital Natives ». En réalité, cette étude montre des profils culturels numériques divers, qui se définissent en particularité selon des niveaux variables de connaissance de l’environnement numérique, et de intensités d’usages plus ou moins diversifiées. Je poursuivrai par les résultats d’une recherche menée d’une catégorie d’acteurs particuliers, que sont les bibliothèques départementales de prêt (BDP). Ces dernières, sous l’autorité des Conseils Généraux depuis 1986, ont pour fonction clé l’animation du réseau des bibliothèques des communes (de moins de 10000 habitants) sur le territoire départemental. En plus du prêt de livres et d’autres documents, elles ont une mission de conseil et formation auprès de leur réseau de bibliothèques. Plus récemment, le développement continu des dispositifs numériques d’information et de communication les incite à être présents et se positionner sur le web. Ce nouvel espace d’intermédiation n’est pas neutre et interroge leur rôle de médiation dans le processus de démocratisation et d’acculturation à la lecture en général et, en particulier, à la culture numérique. 

L’association des résultats de ces deux recherches nous permettra de conclure sur la force de structuration des discours à propose de la « culture numérique », qui n’est pas une encore une réalité mais un futur en construction. Je prendrai pour dernier exemple, une recherche en cours sur l’observation de l’introduction des tablettes numériques dans des collèges du département du Var menée en collaboration avec le CDDP du Var.


Laurent Collet est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Toulon. Au sein du laboratoire I3M, ses recherches portent sur l’innovation, les usages et l’économie des dispositifs numériques d’information et de communication. Il dirige l’UFR ingémédia, dont les formations concernent exclusivement la communication numérique : concepteur multimédia, concepteur d’environnements immersifs, ingénieur des médias, webmestre éditorial, chef de projet transmédia .

 Télécharger le résumé de la séance

 Télécharger la présentation de Laurent Collet

P1010580